Ceili Pub

Rating 4.8 (average of 376 opinions)

ceilipub@gmail.com




Lorsqu'elle est entrée pour la première fois dans ce qui allait devenir le Céili, Annie Gloaguen s'en souvient bien puisqu'elle venait de passer son permis de conduire. «À l'époque, j'étais serveuse à l'Arrivée, près de la gare. Christian y livrait les journaux. Nous nous sommes rencontrés comme ça». Le 15janvier 1979, le couple trouve un vieux café pour lancer leur affaire: Le Bon Coin à l'angle de la rue des Réguaires et de la rue Aristide-Briand.
Une salle de bal irlandaise
Deux enfants et quelques travaux plus tard, l'endroit commence à attirer la fine fleur des musiciens bretons, notamment au soir de la première rencontre musicale de Menez Meur. «En 1986, l'idéed'un nouveau nom est apparue lorsque l'on a voulu redonner un coup de pinceau à notre enseigne», raconte Annie Gloaguen. Le charismatique sonneur du Bagad Kemper, Erwan Roparz, lance l'idée du Céili. Ce nom désigne les salles de bal très répandues en Irlande à la fin du XIXe. Espace de convivialité, la légende du pub quimpérois s'est forgée au cours de soirées musicales endiablées, du petit concert au boeuf totalement improvisé. Sommet des fêtes de Cornouaille, le triomphe des sonneurs s'est rapidement trouvé un épilogue devant la tireuse de la terrasse du Céili.
Des anecdotes pas très racontables
«Tout a commencé lorsque, pour les récompenser, on les avait invités à venir boire un coup», explique naturellement Christian Gloaguen. «Il y a plein d'autres anecdotes, mais elles ne sont pas toutes racontables», poursuit-il sobrement. Sans compter les déboires liés aux inondations, notamment en 2000. Haut-lieu pour les amoureux de la culture bretonne, le Céili est resté un rendez-vous pour des rencontres, de l'amitié et des canulars, comme par exemple le baptême très officieux mais en grande pompe de la place Cozanie Centrale, en clin d'oeil à Jean-Yves Cozan, conseiller général d'Ouessant. Le Céili a également été pendantplusieurs années un bastion pour les as des fléchettes. «C'estparti d'un petit tournoi entre amis, pour devenir un vraiclub de compétiteurs», se souvient Christian Gloaguen. «Mais bon, les plus mordus ontfini par trouver du travail ailleurs ou alors fonder leur famille», se désole un peu sa femme.
Des bouts de vie emmêlés
Malgré l'âge, le pub des Gloaguen n'en finit pas de grandir, notamment avec l'acquisition du café les Deux Cornouailles en 1998. Aujourd'hui leur fils Kevin, les aide à tenir la boutique. A contrario de son père, Kevin n'est pas bretonnant, mais il se rattrape en jouant de la cornemuse pour le Bagad Kemper. Le jeune homme est a lui seul la mémoire du Céili. «Je le connais par coeur, c'est un peu comme ma maison. Ce que j'aime ici, c'est le mélange des idées et des cultures. J'ai pu traverser le monde rien qu'en restant ici.» L'histoire du Céili n'est vraiment pas facile à résumer. Des serveurs, des étrangers, des gloires locales ont laissé sur le bois de son comptoir et la pierre de ses murs, des bouts de vie qu'il vaut mieux parfois ne pas chercher à démêler. Pratique Le pub est ouvert du lundi au vendredi de 11h à 1h et le samedi & dimanche de17h à 1h. 4, rue A.-Briand à Quimper. 02.98.95.17.61.

(Le Télégramme - Bertrand Tardiveau)

    Pub, Restaurant, Brewery

    Coffee, Drinks, Lunch

   
          Catering service
          Suitable for groups
          Outdoor tables
          Reservations


   0298951761

   4sq.com

      Facebook page

      4 rue Aristide Briand, Quimper, France

  Internal parking, Parking in the street

   
Monday
11:00-01:00
Tuesday
11:00-01:00
Wednesday
11:00-01:00
Thursday
11:00-01:00
Friday
11:00-01:00
Saturday
11:00-01:00
Sunday
17:00-01:00



   
          


Leave a comment




"Your favorite venues in one click"